Bienvenue en Val Dunois

le 23 Août 2014 - Conférence sur les sportifs dans la Grande Guerre


 
Samedi 23 août à partir de 14 h, conférence sur "Les sportifs dans la Grande Guerre" animée par M. Lambois de la Fédération nationale des Joinvillais en l'église de Mont-devant-Sassey.

Alors que la France est en 1914 un pays de tradition gymnique, la Première Guerre Mondiale représente un tournant dans l’histoire du sport français, une rupture entre les pratiques du 19e siècle et le sport du 20e siècle. En effet la Grande Guerre a permis la diffusion du sport dans l’ensemble des couches de la société.
Le traumatisme de 1870-1871 avec la perte de l’Alsace-Lorraine est important, et une des raisons de cette défaite est attribuée, à tort ou à raison, au mauvais état physique des soldats français et de leurs officiers. L’armée doit disposer de troupes en bonne forme physique et capables d’endurer un effort prolongé. Un ensemble cohérent militaro-civil à travers les deux pôles de la vie du citoyen se dessine alors entre l’école et le service militaire afin de généraliser le sport. Les courants militaires, humanistes et hygiénistes vont se heurter mais permettre la naissance d’une culture sportive avec la création de grands événements.
Au début de la Première Guerre Mondiale, le sport ne fait pas partie des préoccupations des hommes. Mais dès 1915, avec l’apparition de la "guerre de position", pendant les périodes de repos, de jeunes appelés officiers vont initier les soldats au sport. Cette activité permet aux Poilus d’oublier un peu la guerre et son lot d’atrocités, et de remplir ces longs moments d’ennuis, loin de ceux qui leur sont chers, tout en conservant une activité physique nécessaire à leur retour sur le front. C’est un dérivatif, un anti-cafard. En 1916, particulièrement à la bataille de la Somme, les contacts avec les Alliés vont ouvrir les champs d’activités et élever le niveau de pratique, et les premières rencontres sportives interalliés naissent non loin des tranchées. Le sport se structure et se généralise à l’ensemble des soldats tout au long des 1451 jours que durera ce conflit.
L’élite du sport français a également payé un lourd tribut durant ce premier conflit mondial : 526 champions illustres laissèrent en effet leur vie pour sauver la "Mère Patrie" en danger.
Une plaque commémorative a d’ailleurs été inaugurée le 13 mai 2007 au sein de l’ossuaire de Douaumont, à l’initiative de la Fédération Nationale des Joinvillais, en souvenir de tous les sportifs français morts aux combats. (extrait du site www.joinvillais-lorraine.fr)

A noter : l'exposition commentée lors de cette conférence sera visible dans l'église de Mont-devant-Sassey du 23 août au 6 septembre de 14 h à 17 h (entrée libre).

Manifestations figurant au programme du week-end événementiel organisé les 23 et 24 août à Mont-devant-Sassey et Montigny-devant-Sassey dans le cadre du projet transfrontalier "CHEMINS DE MEMOIRE - Sur les traces de la Bataille des Frontières" (labellisé Centenaire 1914-1918), et proposé par le comité cantonal du Souvenir Français de Dun-sur-Meuse et la Codecom du Val dunois en partenariat avec les communes de Mont-devant-Sassey et Montigny-devant-Sassey et l'Office de Tourisme du Val Dunois.

Entrée libre.

Retour à la liste des actualités

design Meuse émotions Station Verte Ville Européenne Val Dunois